Programme technique Shodan

Publié le par Erichat

Programme technique shodan
 
 
 
 
Le candidat est interrogé sur tout le programme technique de sa discipline.
En karaté, les techniques demandées sont choisies parmi celles de la progression officielle (indépendante des différentes spécificités terminologiques des styles).
Le jury peut interroger les candidats sur quelques spécificités techniques de leur style.
KIHON : LA TECHNIQUE DE BASE


Le kihon comporte :
· Des coups de poing, des coups de pied, des blocages et différentes techniques de percussion des membres supérieurs ou inférieurs,
· Différentes positions de base,
· Différentes formes de déplacement,
· Différentes techniques de défense,
· Quelques enchaînements simples.

Remarque : Les candidats sont évalués d'après les critères suivants :
· Puissance et vitesse d'exécution,
· Aisance des déplacements,
· Equilibre et stabilité,
· Bonne attitude corporelle,
· Détermination.
PROGRAMME TECHNIQUE OFFICIEL


Les démonstrations techniques du kihon sont choisies parmi le programme technique suivant :

POSITIONS : DACHI

-
HEISOKU DACHI : Debout les pieds l'un contre l'autre
-
MUSUBI DACHI : Debout, talons joints, pointes des pieds écartées
-
REINOJI DACHI : Debout un pied devant l'autre formant un L
-
TEIJI DACHI : Debout un pied devant l'autre formant un T
-
HEIKO DACHI : Debout pieds écartés et parallèles
-
HACHIJI DACHI : Debout pieds pointés vers l'intérieur écartés de la largeur des hanches
-
UCHI HACHIJI DACHI : Pieds pointés vers l'intérieur
-
ZENKUTSU DACHI : Fente avant : jambes avant fléchie, jambe arrière tendue
-
KOKUTSU DACHI ou HANMI NO NEKO ASHI DACHI : Fente avant 70% du poids du corps sur la jambe arrière
-
KIBA DACHI : Position du cavalier
-
SHIKO DACHI : Position du sumotori
-
FUDO DACHI : Position équilibrée de combat (entre Zenkutsu et Kokutsu)
-
NEKO ASHI DACHI : Position du chat
-
KOSA DACHI ou KAKE DACHI : Position pieds croisés
-
MOTO DACHI : Position fondamentale (petit Zenkutsu)
-
SACHIN DACHI : Position du sablier ou des 3 centres
-
HANGETSU DACHI ou SEISHAN DACHI : Position du sablier élargie
-
TSURU ASHI DACHI ou SAGI ASHI DACHI : Debout sur une jambe

DEPLACEMENTS : UNSOKU

-
AYUMI ASCHI ou DE ASCHI : Avancer d'un pas
-
HIKI ASHI : Reculer d'un pas
-
YORI ASHI : Pas glissé
-
TSUGI ASHI : Pas chassé
-
OKURI ASHI : Double pas
-
MAWARI ASHI : Déplacement tournant autour du pied avant
-
UCHIRO MAWARI ASHI : Déplacement tournant autour du pied arrière

TECHNIQUES DE DEFENSE : UKE WAZA

-
GEDAN BARAI : Défense basse par un mouvement de balayage avec le bras
-
JODAN AGE UKE : Défense haute par un mouvement remontant avec le bras
-
SOTO UDE UKE : Défense avec le bras par un mouvement de l'extérieur vers l'intérieur
-
UCHI UDE UKE : Défense avec le bras par un mouvement de l'intérieur vers l'extérieur
-
SHUTO UKE : Défense avec le tranchant de la main
-
OSAE UKE : Défense par pression ou immobilisation avec la main
-
HAISHU UKE : Défense avec le dos de la main
-
TEISHO UKE : Défense avec la paume
-
JUJI UKE ou KOSA UKE : Défense double avec les deux bras croisés
-
KAKIWAKE UKE : Défense double en écartant
-
MOROTE UKE : Défense double, bras arrière en protection
-
HEIKO UKE : Défense double avec les deux bras parallèles
-
SUKUI UKE : Défense en puisant
-
NAGASHI UKE : Défense brossée en accompagnant l'attaque avec la main ou le bras
-
OTOSHI UKE : Défense en frappant avec l'avant bras vers le bas
-
KOKEN UKE : Défense avec le poignet

ATTAQUES DIRECTES DE POING : TSUKI WAZA

-
CHOKU ZUKI : Coup de poing fondamental
-
GYAKU ZUKI : Coup de poing avec le bras inverse à la jambe avancée
-
OÏ ZUKI ou JUN ZUKI : Coup de poing en poursuite avec un pas
-
MAETE ZUKI : Coup de poing avec le poing avant
-
KIZAMI ZUKI : Coup de poing avec le poing avant en effaçant le buste
-
NAGASHI ZUKI : Coup de poing avec le poing avant en esquivant
-
TATE ZUKI : Coup de poing avec le poing vertical
-
URA ZUKI : Coup de poing, paume tournée vers le haut
-
KAGI ZUKI : Coup de poing en crochet
-
MAWASHI ZUKI ou FURI ZUKI : Coup de poing circulaire
-
YAMA ZUKI : Coup de poing double, simultanément joDan et geDan
-
MOROTE ZUKI : Coup de poing double au même niveau
-
NUKITE : Attaque directe en pique de main
-
AGE ZUKI : Coup de poing remontant

TECHNIQUES DE PERCUSSION : UCHI WAZA

-
URAKEN UCHI : Attaque circulaire avec le dos du poing
-
SHUTO UCHI : Attaque circulaire avec le tranchant de la main
-
TETSUI UCHI : Attaque circulaire avec la main en marteau, éminence d'hypothénar
-
ENPI UCHI ou HIJI UCHI : Attaque avec le coude
-
HAÏTO UCHI : Attaque avec le tranchant interne de la main (côté pouce)
-
TEISHO UCHI : Attaque avec la paume
-
KOKEN UCHI : Attaque avec le dessus du poignet
-
HAÏSHU UCHI : Attaque avec le dos de la main

ATTAQUES DE PIEDS : GERI WAZA

-
MAE GERI : Coup de pied de face
-
MAWASHI GERI : Coup de pied circulaire fouetté
-
YOKO KEKOMI : Coup de pied latéral défonçant (chassé)
-
YOKO KEAGE : Coup de pied latéral remontant (fouetté)
-
MIKAZUKI GERI : Coup de pied en croissant
-
URA MIKAZUKI GERI : Coup de pied en croissant inverse
-
USHIRO GERI : Coup de pied vers l'arrière
-
FUMIKOMI : Coup de pied écrasant
-
FUMIKIRI : Coup de pied bas (dans l'idée de couper)
-
TOBI GERI : Coup de pied sauté
-
ASHI BARAÏ : Balayage
-
URA MAWASHI GERI : Coup de pied en revers tournant
-
USHIRO MAWASHI BARAÏ : Balayage tournant par l'arrière
-
HIZA GERI ou HITSUI GERI : Coup de genou
-
NAMI GAESHI : Coup de pied en vague (mouvement remontant avec la plante du pied)
-
KAKATO GERI : Coup de talon de haut en bas
KUMITE : ASSAUTS CONVENTIONNELS


Chaque style possède un certain nombre d'assauts conventionnels que l'on appelle Kumité. Si un certain nombre d'entre eux est pratiqué par tous les styles, il en existe de spécifiques à chaque style. De plus, chacun de ces assauts conventionnels présente un intérêt pédagogique particulier.

Remarque : Dans toutes les formes où l'attaquant et le défenseur sont désignés, on appellera Tori celui qui attaque et Uke celui qui défend.

A) KIHON IPPON KUMITE

Assaut fondamental basé sur une attaque contrée par une seule défense et/ou contre attaque.

Nous retiendrons la forme commune à tous les styles. Cet assaut se déroule de la manière suivante :
Les deux candidats sont placés à une distance d'un mètre l'un de l'autre et de profil par rapport au jury.
Après s'être salués, les deux candidats se mettent en Hachiji Dachi en écartant successivement le pied gauche et le pied droit afin de rester dans l'axe.
Tori se met en garde en reculant la jambe droite.
Uke devra trouver la distance par rapport à l'attaque de Tori ; Tori annonce son attaque et, après un moment de concentration, la lance avec le plus de conviction et de détermination possible.
La défense et le contre de Uke sont libres.
Uke devra rester un instant sur sa technique de contre attaque afin de bien la définir.

Après chaque attaque, les deux candidats reviennent en Hachiji Dachi et Tori se met en position inverse pour répéter son attaque du membre opposé. L'attaque s'effectue toujours avec la jambe ou le bras arrière.

Remarque : On demande cette forme de kihon Ippon Kumite, car la défense, dans l'idée martiale, doit pouvoir s'exécuter depuis une position naturelle.

B) IPPON KUMITE

L'IPPON KUMITE est la forme dans laquelle Tori et Uke sont en garde (position Fudo Dachi). La défense et le contre de Uke sont libres. Après chaque contre attaque, Uke doit récupérer son Maaï.

Maaï : Distance (Ma) qui nous unit (Aï) à notre adversaire et qui régente le combat. C'est la distance spacio temporelle qui détermine l'action. Lorsque la distance qui sépare les adversaire diminue de telle sorte qu'elle fragilise la situation, cela déclenche l'attaque ou la contre attaque.


CRITERES DE NOTATION

- Bonne distance dans les attaques et les défenses, elles doivent " porter " et ne pas arriver à 10 ou 15 cm du point visé. (Le contrôle impose une retenue dans la technique et non pas une technique qui arrive en fin de course)
- Stabilité et équilibre aussi bien dans l'attaque que dans la défense
- Puissance et détermination des attaques et des défenses
- Variété dans les défenses seront constituées de blocages et contre attaque (Go no Sen), esquive et contre attaque, contre direct (Sen no Sen), etc
- Maîtrise et précision de la contre attaque
- Kimé (esprit de décision, précision et efficacité extrêmes)
- Zanshin (disponibilité mentale et concentration)
- L'attitude générale des pratiquants durant l'exercice qu doit refléter l'esprit dans lequel se pratique le Karaté-Do ou le karaté jutsu et le kumité en particulier.


C) JIYU IPPON KUMITE

Le Jiyu Ippon Kumité qui est demandé dans les examens de Dan n'est pas la forme extrême envisagée par le Karaté-Do où l'attaquant et le défenseur ne sont pas désignés.

Pour les examens de 1er Dan, la technique et son niveau son annoncés par Tori. Pour le 2ème Dan, Tori annonce uniquement le niveau de l'attaque. Au delà du 2ème Dan, Tori ne fait aucune annonce. L'attaquant (Tori) et le défenseur (Uke) sont désignés d'avance. L'exercice se déroule de la manière suivante :
Tori et Uke se placent à une distance de 3 mètres, après s'être salués, ils prennent la position Hachi ji Dachi. Au commandement Hajimé lancé par un des membres du jury, ils se mettent en garde et commencent le combat. Tori doit rechercher une opportunité pour attaquer et Uke doit adapter sa réaction.
Le nombre d'attaques, fixé par le jury, peut varier entre trois et six.
Du 1er au 4ème Dan, Tori et Uke reviennent en position Haci ji dachi après chaque échange. A partir du 5ème Dan, Tori et Uke restent en garde après chaque échange et reprennent leur Maai. L'exercice terminé, ils se saluent et inversent les rôles.

CRITERES DE NOTATION

Ils sont plus ou moins identiques au Kihon Ippon Kumité et sont basés entre autres sur les éléments suivants :

- Aisance dans les déplacements : ces déplacements ne sont pas des sautillements à l'instar des pratiques de combat, mais des déplacements permettant au jury de juger la maîtrise du Maaï de chacun des combattants. Ces déplacements utilisés sont des déplacements de base tel que : Yori Ashi, Tsugi Ashi, Ayumi Ashi, etc
- Puissance et détermination des attaques et des défenses
- Stabilité et équilibre dans l'attaque et la contre attaque.
- Maîtrise en précision des techniques
- Tori ne doit pas s'approcher trop près de Uke pour déclencher son attaque. Une distance trop réduite autoriserait Uke à contrer et ceci même si Tori n'a pas encore attaqué.
- Uke ne doit pas refuser le combat en reculant systématiquement ou en prenant une garde telle que l'attaque soit difficile à réaliser.
- Les défenses et les contre attaques doivent démontrer la maîtrise par les candidats de deux notions fondamentales du karaté : Go no Sen et Sen no Sen
- Recherche de l'opportunité
- Kimé (esprit de décision, précision et efficacité extrêmes)
- Zanshin (vacuité mentale et concentration). La concentration doit être maintenue durant tout l'exercice, et avec la même intensité aussi bien avant qu'après l'attaque (ou la défense)


D) JU KUMITE

Le Ju Kumité est un assaut libre et souple non réglementé. Sous forme d'entraînement, il est un moyen pédagogique de préparation au combat ou à l'assaut libre. Pour l'examen de Dan, il permet de juger la maîtrise technique des postulants ayant choisi la voie traditionnelle. Il faut impérativement distinguer cet exercice à deux d'un combat libre ou arbitré. Sa durée est de deux minutes pour les examens de 1er Dan. Pour les examens de 2ème Dan, la durée des assauts est déterminée par la table d'examen.

CRITERES DE NOTATION

- Travail en souplesse avec contrôle absolu à tous les niveaux.
- Aisance dans les déplacements
- Variétés des techniques
- Equilibre et stabilité
- Opportunité
- Zanshin
 

Publié dans Karaté

Commenter cet article